Diabète de type 3 … ?

La démence de type Alzheimer serait dans la mire des chercheurs pour avoir comme un facteur causal, l’hyperglycémie à long terme !…

Sur ce thème, il vaut la peine de lire la page explicative de la Société Alzheimer du Canada.

La recherche a [..] prouvé que, de manière similaire au diabète, le glucose n’est pas utilisé correctement dans le cerveau des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Ceci peut causer la mort des cellules nerveuses et réduire ainsi la capacité du cerveau à interpréter les messages.

 

« Vous savez, m’expliquait Dr. Pierre Thibodeau, ce qui se passe dans le bout de vos pieds en tant que diabétique, se passe aussi dans votre cerveau… l’hyperglycémie, le diabète ne discerne pas les terminaisons nerveuses qu’il attaque … Il faut vraiment abaisser votre glycémie sous 8 mmol au pc… !

 

image prise sur http://www.docteurclic.com/encyclopedie/hyperglycemie.aspx

 

A 58 ans, je ne sais pas si mes twists de mémoire sont reliés à mon diabète ou à l’âge .. le temps me le dira.  Mais il est certain que c’est très décevant de constater qu’on ne peut plus retenir les concepts comme avant, qu’on peut difficilement faire 2 choses en même temps, qu’on a de la difficulté à tenir 3-4 objets en même temps alors qu’on n’avait aucune peine à le faire il y a à peine 5 ans !!

C’est insidieux, mais c’est très handicapant…

 

 

 

 

« Les études montrent que les personnes atteintes de diabète de type 2 ont 50 % de risque supplémentaire de développer une maladie d’Alzheimer par rapport aux non-diabétiques…  »

« Au niveau du métabolisme cellulaire, il y a une particularité qui intrigue les chercheurs et ui est en passe de révolutionner notre vision de la maladie.   Chez les malades Alzheimer, les neuronnes ne parviennent plus à utiliser le glucose qui est leur première source d’énergie habituellement.

De fait, cette incapacité à utiliser le glucose, certains chercheurs considèrent la maladie d’Alzheimer comme une sorte de diabète du cerveau, un diabète de type 3 . »  écrit Dr. Michèle Serrand, gériatre, Centre Hospitalier Mémorial France Etats-Unis de Saint-Lô, France.

« Aujourd’hui, il n’y a pas de médicaments efficaces pour permettre aux neurones d’utiliser le glucose à nouveau normalement… mais il y a un moyen naturel d’y remédier :  les neurones ont la capacité d’utiliser une autre source d’énergie.  Il s’agit des cétones, des substances naturelles issues des graisses.

..[..]   Lorsque les neurones ont à leur disposition des cétones, on observe une amélioration des performances cognitives et une diminution des troubles.  Si les effets sont modestes pour certaines, chez d’autres, l’évolution de la maladie est ralentie. »

 

Très intéressante théorie, remplie d’espoir !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 2018-08-24

    […] Le diabète de type 3 ??? […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *