Mécanisme d’adaptation à l’hyperglycémie

  • Les bonbons industriels sont généralement composés de 57% à 95% de glucides. L’ingestion de sucreries  représente un apport important de sucre pour l’organisme, qui au cours de la digestion, est hydrolysé en oses (glucose).
  • Ce glucose est indispensable à l’organisme. En effet il sert de réserve d’énergie à toutes les cellules et particulièrement aux muscles lors d’un court effort.

 

  • Pourtant si le taux de glucose sanguin (glycémie) est trop important (supérieur à 1 g.Lˉ¹) sur une période prolongée, il est néfaste à l’organisme.
  • Un adulte a en moyenne 5 litres de sang dans l’organisme.

  • 100g de Dragibus (Haribo) apportent  94g de glucides à l’organisme soient 18,8 g.Lˉ¹. Il existe un système de régulation composé du foie, du pancréas  et des cellules de l’organisme qui va abaisser la glycémie jusqu’au taux de glucose sanguin normal (1g.Lˉ¹).
  • 5 heures après avoir été ingéré, le glucose se retrouve dans tout l’organisme. Ainsi 37% sont directement utilisés par les différents organes (soit 20% par l’encéphale,14% par les muscles et 3% par les autres organes). 63% du glucose sont stockés sous forme de glycogène dans le foie(28%) et dans les muscles (13%).

Lorsque la glycémie augmente, le pancréas, une glande mixte (rôle endocrine et exocrine) se met à produire une hormone hypoglycémiante, dans les ilots de Langerhans,  qui favorise l’entrée du glucose dans les cellules hépatiques : l’insuline. Elle se fixe alors sur des cellules cibles comme les cellules hépatiques qui vont effectuer une glycogénogénèse, c’est-à-dire produire du glycogène à partir du glucose. Grâce à tous ces mécanismes, la glycémie retourne à 1 g.Lˉ¹.

 

 

source: http://bonbonsindustriels.over-blog.com/article-2-l-hyperglycemie-et-la-regulation-du-sucre-45960339.html

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *